La cinémathèque française au Ketelhuis, programme de novembre et décembre 2017

Catherine Deneuve

Novembre 2017

Les comédies musicales de Jacques Demy

Nous avons choisi, pour ce premier mois consacré à Catherine Deneuve, deux comédies musicales de Jacques Demy. Ces comédies musicales ont marqué plusieurs générations et leurs mélodies, composées par Michel Legrand, à la seule évocation des titres de ces films, nous viennent immédiatement en mémoire.

Les parapluies de Cherbourg, (1964)

  • Mardi 7 novembre 19:00 heures
    Mardi 14 novembre 15:00 heures

Prix Louis-Delluc en 1963 et Palme d'or au festival de Cannes de 1964, Les parapluies de Cherbourg offrent son premier grand rôle à Catherine Deneuve. Film important puisque ec serait cette toute première rencontre avec Jacques Demy qui l’aurait convaincue de faire du cinéma. Un des rares films qui évoque la guerre d’Algérie, ce film est aussi une critique un peu amère de la petite bourgeoisie de province, bourgeoisie que l’on retrouvera dans plusieurs autres films de Jacques Demy. Le film est très fortement inspiré des comédies musicales hollywoodiennes et notamment par Chantons sous la pluie, cité au générique du film, de Stanley Donen et Gene Kelly ce dernier que l’on retrouvera quelques années plus tard dans Les demoiselles de Rochefort.

Film gracieusement prêté par l’Institut français

Les demoiselles de Rochefort, (1967)

  • Mardi 21 novembre 19:00 heures
    Mardi 28 novembre 15:00 heures

Les demoiselles de Rochefort est un film solaire, tout en couleurs vives. Jacques Demy fera repeindre plus de mille volets des immeubles de la Place Colbert, ainsi que quarante mille mètres carrés de façades, sur cette même place et dans les rues adjacentes. Aux cotés de Catherine Deneuve on retrouve sa soeur Françoise Dorléac, Danièle Darrieux, Michel Piccoli et Jacques Perrin mais aussi, coproduction franco-américaine oblige, Georges Chakiris (West Side story) et Gene Kelly. Ce dernier joue et danse dans ce film mais ne signe pas la chorégraphie, sauf pour sa propre performance. Faute de temps pour lui permettre d’apprendre les chansons il sera doublé par Donald Burke, un chanteur britannique qui chante en français avec une voix et un accent très proches de ceux de Gene Kelly. Ce sera donc, Norman Maen, chorégraphe britannique connu pour la chorégraphie de la série télévisée anglaise, This is Tom Jones, avec Gene Kelly, Liza Minnelli et Julie Andrews, qui sera chargé de la chorégraphie du film. Mais Les demoiselles de Rochefort, c’est d'abord “Nous sommes deux soeurs jumelles, nées sous le signe de gémeaux, la si la sol fa mi…”, intemporelle chanson de Michel Legrand. Comme pour les Parapluies de Cherbourg, l’écriture des chansons résulte d’une étroite collaboration entre Michel Legrand et Jacques Demy pour notre plus grand plaisir.

 

Décembre 2017

Les comédies de Jean-Paul Rappeneau

Pour ce deuxième mois consacré à Catherine Deneuve, nous resterons sur le ton léger des Demoiselles de Rochefort avec deux comédies du cinéaste Jean-Paul Rappeneau. Huit films seulement mais chaque scenario est minutieusement conçu et écrit. Assitant réalisateur de Louis Malle puis de Philippe de Broca, ses deux grands succès seront Cyrano avec Gérard Depardieu et le Sauvage avec Catherine Deneuve et Yves Montand.

Le sauvage, (1975) 

  • Mardi 5 décembre 15:00 heures
    Mardi 12 décembre 19:00 heures

 "Las de la vanité parisienne, Martin, créateur de parfums, s'est exilé sur une île d'Amérique latine. Un jour qu'il est de passage à Caracas, sa nuit est troublée par l'irruption de Nelly, volcanique jeune femme fuyant son fiancée. Elle propose à Martin de lui vendre un Toulouse-Lautrec, emprunté à son patron, en guise de salaire s'il l'aide à rentrer en France. Celui-ci accepte. Soulagé, il regagne son île où il a la surprise de retrouver Nelly." (Résumé Allociné)

Sans doute la meilleure comédie, Le Sauvage nous montre une Catherine Deneuve, jeune, gaie comme dans les demoiselles de Rochefort, sans complexe, déterminée à rendre la vie totalement impossible à Yves Montand. Un film léger, drôle, débridé, dans lequel Catherine Deneuve, naturelle, décoiffée, trempée, nous séduit et nous enchante face à un Montand idéal dans le rôle du solitaire grincheux.

L'ours mal-léché se laissera-t-il séduire par la ravissante écervelée ?

 Film gracieusement prêté par l’Institut français

 La vie de château, (1965)

  • Mardi 19 décembre 19:00 heures
    Mardi 26 décembre 17:00 heures

 Premier film de Jean-Paul Rappeneau, la vie de chateau contient déjà tout ce qui fera le succès de ses comédies : rythme endiablé, pléiade d'excellents acteurs, ton léger et drôle, font de ce premier film un vrai délice, un film au gout suranné des bonbons à la Bergamotte, délicieux mais peut-être un peu trop sucrés.

"Juin 1944, dans un château du bord de mer normand vit Jérôme avec sa charmante épouse, Marie. Excédée par le flegme de son époux, Marie ne désire qu’une seule chose : vivre à Paris. Pendant ce temps là, un résistant est parachuté dans la région, il rencontre la belle châtelaine et en tombe fou amoureux. Le château occupé par des allemands, dont un commandant sous le charme de Marie, sera le théâtre de ce quatuor amoureux. "(Résumé Allociné)

 Film gracieusement prêté par l’Institut français