Les 23 et 24 mars 2017

Compte rendu des deux soirées avec Philippe Claudel

La cinémathèque française au Ketelhuis - le jeudi 23 mars 2017

Plus de 60 spectateurs pour la projection de Tous les Soleils de Philippe CLaudel, un film de 2008, à la gaité communicative, véritable hymne à la vie, à l'amour, drôle et parfois poignant.

Hans Beerekamp du quotidien NRC, ainsi qu’il avait eu la gentillesse de le faire quand nous avons reçu Pierre Assouline en septembre dernier, à non seulement traduit les nombreuses questions du public mais a aussi dialogué avec Phlippe Claudel. Philippe CLaudel nous a charmé, nous révélant comment se déroulait son processus de création, les découvertes de ce processus, les nombreuses difficultés rencontrées dans la réalisation d’un film, les doutes et interrogations. Une simplicité et une sincérité rares qui ont faits de cette soirée un très beau moment de cinéma.

Rencontres littéraires du 529 le 24 mars 2017

Le lendemain, nous recevions Philippe Claudel au 529 pour parler de ses deux derniers livres. Beaucoup, beaucoup de demandes pour cette soirée qui été complète quelques semaines après l’envoi de l’invitation en février.


Nous avons d’abord évoqué  “L’arbre du pays Toraja” un livre sur ceux qui partent. Un livre sur le chagrin et le deuil, un livre aussi sur la faculté que les humains ont de surmonter le chagrin, de transcender la mort.


Puis nous avons abordé “Inhumaines”, Un livre probablement, de l’avis de Philippe Claudel lui-même, à ne pas mettre entre toutes les mains, parce qu’il choque, volontairement. Humour noir, humour souvent grinçant,.

“Nous sommes devenus des monstres. On pourrait s’en affliger. Mieux vaut en rire.”, c’est le sous-titre du livre, et c’est ce que beaucoup ont fait à la lecture par Philippe Claudel de certains passages de son livre.

Une soirée exceptionnelle, passionnante et qui nous aura, à tous, donné à penser.

 

Cette soirée a été organisée avec le soutien de l’Institut français