Fouad Laroui, les mathématiques, Dieu, la folie

Jeudi 13 décembre à la Maison de l'Échappée Belle

 

 La Maison de l'Échappée Belle était pleine à craquer ce jeudi soir tous dans l'attente impatiente d'entendre notre écrivain national, Fouad Laroui.

Leur attente a été comblée. Soirée réussie sous le signe des mathématiques avec lesquelles Fouad Laroui jongle avec une déconcertante agilité.

Oui, les mathématiciens, ceux qui ont consacré leur vie aux mathématiques "pures", sont probablement les seuls à détenir la Vérité, à tout le moins une vérité "vérifiable". 

Au même rythme que dans son livre, sans nous laisser le temps de nous reposer un instantde formule en formule, Foaud Laroui a traversé les âges au grand galop, volant d'un mathématicien à l'autre. De Platon, "cette science (la géométrie) n'a d'autre objet que la connaissance de ce qui est toujours et non de ce qui nait et pérît" à Gödel qui considérait l'univers des vérités mathématiques comme l'univers "idéal", Fouad laroui nous a parlé de ses mathématiciens préférés.  Kantor, qui a révolutionné le monde des mathématiques avec sa théorie des ensembles ou encore Henri Poincaré sans les découvertes duquel Einstein n'aurait probablement énoncé la théorie de la relativité.

Qu'ils sont attachants "ces merveilleux fous, ces matheux, échevelés (...) qui ont déchiffré le grand livre du monde !" .