Thomas Beaufils

Jeudi 28 février 2019 à la Maison de l'Échappée Belle

Une soirée à la Maison de l'Échappée Belle qui fera date et dont beaucoup se souviendront longtemps.

Thomas Beaufils est bien connu de beaucoup de français des Pays-Bas et de néerlandais francophones et francophiles. 

Thomas Beaufils est docteur en ethnologie et anthropologie sociale à l’EHESS, est maître de conférences en civilisation des pays néerlandophones à l’université de Lille. Directeur du réseau de coopération universitaire franco-néerlandais et fondateur de Deshima (revue sur les multiples identités de l’Europe du Nord), il est notamment l’auteur d’Idées reçues sur la Hollande (2009) et de Belgique, utopie d’une nation (2012).

C'est avec ses lunettes d'ethnologue que Thomas beaufils nous a parlé ce soir là des Pays-Bas et des néerlandais. S'interrogeant sur le regard que portaient les néerlandais sur la vie, sur les autres et sur ce qui les entourent, Thomas Beaufils, en partant de la traditionnelle et ancienne Kijkdoos, dans une brillante démonstration, nous a expliqué comment l'apprentissage de ce regard sur le monde avait conditionné tout un peuple. Le néerlandais cet "homme qui voit", comme le disait Annie Romein Verschoor, Thomas Beaufils nous l'a présenté comme un voyeur mais un voyeur bienveillant, un voisin qui "épie" mais pour le bien de la communauté : « In de gaten houden » /« Tenir à l’œil » et « Gluren bij de buren »/ »Epiez les voisins »

"La pulsion scopique : La société néerlandaise semble mettre le spectateur dans une position de voyeur sans qu’il puisse s’en extirper…" Thomas Beaufils

. Se lançant parfois dans des interprétations très originales Thomas Beaufils a suscité un vif intérêt du public et un débat soutenu s'est engagé après son intervention entre français et néerlandais.